header-pre:
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

On 10, May 2018|In Bienvenue au Mexique | By coolhuntermx

‘L'une des designers de mode les plus proactifs de la scène nationale’

Tags | , , ,

UNE PROPOSITION SUR LA SCÈNE NATIONALE QUI DONNE À SON PUBLIC L'ESSENCE LA PLUS SENSIBLE ET ARTISTIQUE ET AVEC UN MESSAGE SOCIAL D'EXPRESSION, DE PLÉNITUDE ET D'INDIVIDUALITÉ.

31/08 2017

PHOTOS: Iván Linares/ Christian Zuñiga
TRADUCTION: Jennifer Grosvalet

Chaque vêtement avait sa propre voix, qui non seulement parlait, mais criait avec la cumbia qui sonnait en arrière-plan. Je restais alerte pour pouvoir écouter et comprendre tous les messages que les regards transmettaient. Des messages forts qui touchaient à des questions de migration, d’amour, de manque d’amour et surtout de messages qui rompaient avec les stéréotypes et les normes sociales et culturelles.

Pedro Rodrigo González

 

La citation précédente décrit à quel point il est impressionnant de voir l’une des présentations de la marque mexicaine Sánchez-Kane.

Bárbara, la directrice créative de cette marque, est l’une des designers les plus productives de la scène nationale. Le Mexique est son inspiration constante, chacune de ses propositions est une union et un mélange précis d’éléments de notre culture, qui dans notre vie quotidienne passe inaperçu.

Bárbara Sánchez-Kane sait transformer en vêtement le chaos créatif qui nous entoure et montre dans chaque collection toute la diversité qui co-existe dans notre pays.

Si la Russie a crée sa « mode post-soviétique », pourquoi ne pouvons-nous faire la même chose au Mexique? Il y a énormément de talent, nous avons seulement besoin de prendre des risques et designers des vêtements et des propositions avec notre âme.

La designer, comme beaucoup de jeunes dans notre pays a décidé d’étudier une « carrière socialement acceptable » avec la question constante: De quoi vas-tu vivre?

À ses 22 ans – et à six mois de terminer sa formation d’ingénieur industriel- on lui a diagnostiqué un cancer des ovaires, une situation qui a changé sa vie pour toujours. Après son rétablissement elle a décidé de dédier sa vie professionnelle à ce qu’elle aime réellement: la mode.

Sa famille lui a demandé de terminé sa formation au Mexique et après avoir travailler brièvement comme ingénieur, elle a déménagé en Italie pour étudier à Polimoda.

La mode peut être la chose la plus pure avec l’âme la plus vide. Ce que j’essaie de projeter avec mes collections, c’est raconter une histoire.

Il y a quelque chose de surprenant dans la carrière de Bárbara, c’est tout ce qu’elle a atteint en deux ans. La marque a débuté début 2015 lors d’une présentation à la Vancouver Fashion Week. La designer n’a cessé de chercher des opportunités dans divers concours internationaux dont deux qu’elle a gagné.

Elle a présentée ses propositions en Asie, Europe, à New-York et au Mexique lors du ID Kitchen, la plateforme de mode disruptive de notre pays.

Lors de sa dernière visite à la ville de Mexico, nous avons eu l’opportunité de parler avec la designer de son parcours:

Comment a été reçu ton travail au Mexique?

Cela m’a couté beaucoup de travail d’entrer au Mexique. J’ai envoyé des mails sans aucuns retours. En fin de compte, nous sommes un peu malinchistas et cela m’a rendu très nerveux lors de la présentation à ID Kitchen en 2016. Je me suis posée beaucoup de questions: Que va-t’il se passer? Que vont-ils penser? Vont-ils ce demander ce que je fume? Mais c’est incroyable comment cela a été perçu, lire les messages que m’a envoyés les gens en me disant: Si tu as réussi, je sais que je peux le faire.

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui sont intéressés par la mode?

  • Chercher les opportunités, personne ne naît avec un carnet de contact sous le bras.

  • Ne pas avoir peur de faire ce que tu aimes

  • Trouves ton propre style grâce à l’expérimentation de la cause et des erreurs. Petit à petit tu vas comprendre que chaque personne à sa propre conception de la beauté.

Le travail de cette designer est la preuve concrète que nous sommes notre propre limite, et que la mode est le moyen ideal pour protester, dialoguer et initier un  changement en nous et qui peut-être demain changera divers problèmes sociaux.

Aware