header-pre:
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

On 04, May 2018|In Bienvenue au Mexique | By coolhuntermx

‘L'exposition de trois jours présentera des débats interactifs et des ateliers avec des experts en justice pénale, en santé publique et en droits de la personne, ainsi que des militants de la justice sociale et des artistes’

Tags | , , , , , , ,

DU 4 AU 6 MAI, L'EXPOSITION MONDIALE SERA PRÉSENTÉE DANS LA VILLE DE MEXICO. UN POP-UP TEMPORAIRE D'ART ET DE RÉFLEXION, C’EST A NE PAS MANQUER.

04/05 2018

PHOTOS: Iván Linares
TRADUCTION: Jennifer Grosvalet
Lucerna 32, Co. Juárez, CDMX

Le musée politique de la drogue est une exposition éphémère culturelle et d’art qui présente dans le monde entier des oeuvres de divers artistes,  et qui plus est, collabore avec des artistes du pays dans le but  d’offrir une expérience plus proche de la façon dont cette question hautement pertinente est vécue dans chaque société.

Le musée se situera à Lucerna 32, dans la colonie Juárez, et sera ouvert de 10h à 21h du vendredi 4 mai jusqu’au dimanche 6 mai.

Après être passé par Londres, Montreal et New-York, l’exposition dans la ville de Mexico sera la quatrième étape de la tournée mondiale du musée, et présentera 80 pièces de 26 artistes, 12 étant mexicains, tel que Jorge Tellaeche y Pedro Reyes.

Toutes les oeuvres présentées ont un poids significatif, ainsi qu’un message, celle qui nous paraissent les plus importantes sont:

NARCO

Chacune des lettres que forme ce mot – c’est le premier que l’on voit lorsque l’on rentre dans le musée- est réalisé avec des pilules, capsules, lignes de cocaïne; plus de 1200 pièces de drogue les plus utilisés dans le monde.

« Mon souhait est d’interroger, mais aussi de ridiculiser, tout le processus: personne n’en sort indemne: ceux qui achètent, ceux qui vendent et principalement les gouvernements, condamné à l’échec dans leur hypothèse que l’interdiction mènera en quelque sorte à l’éradication. ce travail n’est pas apologétique ou prosélyte: il montre simplement ce qui se passe. »

Eduardo Olbés, auteur de l’oeuvre

REALITE VIRTUELLE

Une expérience en 360° ou l’on se retrouve dans une prison surpeuplée. Une réalité que vit plus de 620 mille personnes au Brésil.

TROPHES DES CARTELS

Les trophées qui composent cette série, rappelles des reliquaires, mais en réalité c’est le prix d’une bataille qui a été gagnée. Ils célèbrent le côté obscur de la Victoire: Ils parlent d’un moment et d’un événement horrible qui existe dans l’arrière-cour de l’artiste, rempli de violence qui présente la nécessité d’impressionner les autres avec des actes aussi basiques que le terrorisme et violence rampante pendant la campagne de narcoterrorisme au Mexique.

PHOTOS DE GRACE ELIZALDE

Une série de photos sur Grace, une jeune fille de 8 ans qui souffre d’attaques au moins une fois par heure. Le traitement contre cela, inclut une huile de marijuana, qui semblait être utile pour certains cas similaires aux Etats-Unis mais qui est limiter au Mexique. En 2015, Grace est devenu la première patiente au Mexique a utiliser légalement la marijuana à des fins médicales. Ces photos ont étés publiées dans un article en première page du Washington Post.

Il est également important d’observer l’arrangement des œuvres, car il a une grande signification derrière, comme la position des peintures: l’image de la mère souffrant au premier plan, élevant la souffrance de la guerre de la drogue; tandis que le portrait d’un chef d’affiche est sur le sol à la recherche de ne pas le glorifier.

L’exposition de trois jours présentera des débats interactifs et des ateliers avec des experts en justice pénale, santé publique et droits de la personne, ainsi que des militants pour la justice sociale et les artistes qui cherchent à se souvenir, réfléchir sur cette situation et ouvrir un dialogue. et un changement positif dans la société.

Aware