fbpx
header-pre:
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

On 16, Feb 2018|In Bienvenue au Mexique | By coolhuntermx

‘3 designers de mode qui ont manifestés à travers le textile leur mécontentement concernant divers problématiques sociales, transformant leurs vêtements en plaintes. ’

Tags | , , , , , ,

LA CREATIVITE QUI EXPOSE LE MÉCONTENTEMENT DE TOUT LE PAYS.

Viernes 16/02 2018

PHOTOS: Cortesía
TRADUCTION: Jennifer Grosvalet

Manifeste

  1. adj. Découvert, brevet, bien sûr.
  2. m. Écrit dans lequel un énoncé de doctrines, d’objectifs ou de programmes est rendu public.

On dit beaucoup de choses sur la mode, d’un point de vue négatif on la trouve banale, inutile et cruelle, ou comme dirait Oscar Wilde: La mode est simplement une forme de laideur si insupportable que nous sommes obligés de la modifier tous les six mois.

D’un point de vue plus positif- que nous partageons- la mode c’est: l’innovation, la rapidité, l’identité, la communication et le plus important et pour cela reprenant Coco Chanel: La mode est dans le ciel, la rue, la mode a à voir avec les idées, notre mode de vie, ce qu’il est en train de ce passer…

Qu’est-il en train de se passer au Mexique? En cette année d’élections, nous ressentons le découragement social, nous avons peur que ce répète les récentes erreurs et injustices qui seulement nous divisent en tant que mexicain. Avant cela, nous devons être préparés – le plus possible- pour hausser la voix avec notre vote et notre créativité.

 

Au Mexique trois créateurs de mode ont exprimés à travers  des vêtements leur mécontentement sur diverses problématiques sociales, transformant ces vêtements en plaintes:

 

Carla Fernández

« Pour moi, la mode est utile pour de nombreuses raison et l’une d’elles est de pouvoir exprimer ce que l’on pense et ce que l’on ressent ».

La mode en résistance, c’est le nom de la proposition de cette designer précédent une vague d’événements politiques peu flatteurs dans le monde entier dans le but de rejoindre la marche du 21 janvier 2017 pour protéger les droits et libertés fondamentaux des femmes de tous le monde.

« Ce sont des couvertures et des pancartes géantes, ou chaque personne nous a envoyé le slogan qu’il voulait revêtir et nous l’avons fait peindre à la main par un spécialiste en lettrage »

Des ponchos et des blouses qui se transforment en toiles exprimant le sentiment pas seulement de la créatrice mais de toute la communauté latine.

 

 

Carmen Rion et Nadia Gómez

Ces deux designers travaillent en collaboration avec Guillermo Scull et Kinor Jiang, pour dénoncer la, et qui reste impunie, disparition des 43 étudiants de Ayotzinapa , le mécontentement suite à la fraude électorale ainsi que les faits violents qui se passent dans le pays.

« Nous sommes juste la voix d’un Mexique qui est fier de son textile et de ses couleurs. Un Mexique qui, en contraste, hausse la voix avec d’autres communautés de designer du monde. Depuis notre tranchée nous travaillons quotidiennement pour sauvée le textile de nos ancêtres, lui donnant des traits plus contemporains. Particulièrement conscients de faire des vêtements de contenu. »

Ricardo Seco

Depuis l’année dernière ce designer souhaite envoyer un message de soutien et d’union a tous les dreamers aux Etats-Unis à travers ses vêtements et phrases en espagnol et anglais.

Maya signer a publié un article intitulé: La communauté de la mode à besoin de se positionner: parce que les t-shirts ne nous sauveront pas. C’est une critique forte des absurdités de l’industrie au niveau international, avec laquelle nous sommes totalement d’accord, mais, même si cela nous coûte de l’admettre, au Mexique la mode est loin de ce qu’il se passent dans les grandes capitales de la mode.

Cela, ajouté à ce que nous vivons dans un pays ou le prix pour s’exprimer est très élevé, c’est peut être une manière de commencer à susciter un changement à travers les vêtements pour sa proximité avec l’identité individuelle des personnes qui nourris le quotidien collectif.

***

Nous avons besoin de nous positionner: laisser tomber la peur et hausser la voix depuis notre profession et montrer que nous industries créatives voulons un changement dans la manière dont notre pays est dirigé.

Les propositions de ces 3 designers de mode vont plus loin que d’utiliser des phrases sur un T-shirt. Ce sont des manifestes, des plaintes créatives que nous rejoignons, et nous invitons plus de créateurs – pas seulement de mode- a parler au moyen de ses propositions.

Aware